Fidji

Les îles Fidji sont un pays de plus de 330 îles. Les deux îles principales, Viti Levu et Vanua Levu, représentent 87% de la population d'un total de 860 000 habitants. 

 

 

 

Parmi les 68 sites actifs d'extraction de minérais aux Fidji, 66 sont des Minéraux du Développement. 

Français

Les Minéraux du Développement aux Fidji

 

La demande pour des matériaux issus de l’extraction minière a flambée aux Fidji. Les catastrophes naturelles, comme le Cyclone Winston, et un besoin croissant d’infrastructures routières depuis ces dernières décennies, ont mené à une demande urgente de ces matériaux. Cela a aussi eu pour conséquence le doublement des sites de carrières dans le pays. Des 68 sites actifs d’extraction des minéraux au Fidji : 43 relatifs à l’exploitation du sable/gravier par dragage, 23 sont des carrières, et seulement deux sont dédiés aux minéraux de haute valeur (1 pour l’or et 1 pour le bauxite).

Selon les Autorités Routières fidjiennes, plus de 500 000 mètres cubes de pierres sont nécessaires en 2016-2017 pour la construction de routes, de ponts et des appontements ainsi que pour protéger les côtes du pays. Du budget annuel de 600 millions $ dédié à la voirie, environ 35 à 40 millions $ seront dédiés à l’approvisionnement en pierres.

Pour que les petites carrières et les activités de dragage parviennent à durer aux Fidji, il faudra plus qu’une simple demande importante de leurs produits. Le secteur a besoin d’un support dans les domaines du développement d’entreprises, du marketing, de l’accès aux financements, du management et de l’accès aux données géologiques.

 

En outre, afin d’assurer que l’extraction de sable, gravier et pierres conviennent aux standards environnementaux et communautaires, les relations Mataqali, la santé et la sécurité, de l’aide et une supervision devront être fournies. Par exemple, des sites de dragage aux Fidji ont fait face à des problèmes d’érosion, de turbidité (où les sédiments restent suspendus dans l’eau et peuvent causer des défis pour l’écoulement des rivières et l’environnement), et des conflits avec d’autres usagers des cours d’eau, comme els tour operateurs.

 
 

Ateliers de formation des formateurs 

Evaluation du secteur et feuilles de route sur le développement des capacités

Des initiatives pour la promotion du secteur 

Analyses de la chaîne de valeur

Dialogues entre les communcautés pour répondre aux griefs

Dialogues publics et privés avec des parties prenantes clés

Petites subventions pour mettre en œuvre les Plans de retour au travail 

Revues des cadres légaux 

Ateliers de formation des formateurs

 

 

Fidji

[Pacifique]

 

 

 

Afrique

Afrique Centrale

  • Cameroun
  • République du Congo
  • République Démocratique du Congo 
  • Gabon
  • Rwanda

Afrique de l'Est

  • Ethiopie
  • Kenya
  • Madagascar
  • Tanzanie
  • Ouganda

Afrique Australe

  • Angola
  • Lesotho
  • Malawi
  • Mozambique
  • Namibie
  • Zambie
  • Zimbabwe

Africa de l'Ouest

  • Burkina Faso
  • Bénin
  • Côte d'Ivoire
  • Ghana 
  • Guinée
  • Mali
  • Niger
  • Nigéria
  • Sierra Leone
  • Sénégal
  • Togo
 

Caraïbes

  • République Dominicaine 
  • Guyane
  • Haiti
  • Jamaïque
  • Suriname
  • Trinité et Tobago
 

Pacifique

  • Fidji
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Iles Salomon
  • Tonga
  • Vanuatu
  • Samoa

Pays Participants

Quarante (40) pays participent aux ateliers de formation et événements de partage des connaissances régionaux. Venez découvrir lesquels. 

 

[Afrique]  [Caraïbes]  [Pacifique]

 

Pays cibles

Six (6) pays poursuivent des activités de renforcement des activités approfondies ainsi que des formations pays.

  • Ouganda [Afrique de l'Est]
  • Guinée [Afrique de l'Ouest]
  • Zambie [Afrique Australe]
  • Cameroun [Afrique Centrale]
  • Jamaïque [Caraïbes]
  • Fidji [Pacifique]