Fidji est un pays composé de plus de 330 îles. Les deux îles principales, Viti Levu et Vanua Levu, représentent 87% de la population de presque 860.000 habitants.

Les Minéraux du Développement aux Fidji

Fidji

Sur les 68 sites d’extraction de minéraux actifs aux Fidji, 66 extraient des Minéraux du Développement.

Les Minéraux du Développement aux Fidji

La demande pour des matériaux issus de l’extraction minière a flambée aux Fidji. Les catastrophes naturelles, comme le Cyclone Winston, et un besoin croissant d’infrastructures routières depuis ces dernières décennies, ont mené à une demande urgente de ces matériaux. Cela a aussi eu pour conséquence le doublement des sites de carrières dans le pays. Des 68 sites actifs d’extraction des minéraux au Fidji : 43 relatifs à l’exploitation du sable/gravier par dragage, 23 sont des carrières, et seulement deux sont dédiés aux minéraux de haute valeur (1 pour l’or et 1 pour le bauxite).

Selon les Autorités Routières fidjiennes, plus de 500 000 mètres cubes de pierres sont nécessaires en 2016-2017 pour la construction de routes, de ponts et des appontements ainsi que pour protéger les côtes du pays. Du budget annuel de 600 millions $ dédié à la voirie, environ 35 à 40 million $ seront dédiés à l’approvisionnement en pierres.

Pour que les petites carrières et les activités de dragage parviennent à durer aux Fidji, il faudra plus qu’une simple demande importante de leurs produits. Le secteur a besoin d’un support dans les domaines du développement d’entreprises, du marketing, de l’accès aux financements, du management et de l’accès aux données géologiques.

En outre, afin d’assurer que l’extraction de sable, gravier et pierres conviennent aux standards environnementaux et communautaires, les relations Mataqali, la santé et la sécurité, de l’aide et une supervision devront être fournies. Par exemple, des sites de dragage aux Fidji ont fait face à des problèmes d’érosion, de turbidité (où les sédiments restent suspendus dans l’eau et peuvent causer des défis pour l’écoulement des rivières et l’environnement), et des conflits avec d’autres usagers des cours d’eau, comme els tour operateurs.

Ouganda

Afrique de l’Est

La croissance de la population crée une énorme demande pour le logement et l'infrastructure, ainsi que pour les minéraux de développement nécessaires à l'industrie de la construction.

Guinée

Afrique de l’Ouest

La Guinée-Conakry est l'un des meilleurs producteurs mondiaux de bauxite, mais elle a également le potentiel de réaliser des opportunités provenant de l'exploitation minière des minéraux de développement.

Zambie

Afrique Australe

La Zambie ouvre plus de 2000 km de routes avec des pavés locaux et des pavés et, dans le processus, crée des dizaines de milliers d'emplois.

Cameroun

Afrique Centrale

Le Gouvernement du Cameroun exige que les pouvoirs adjudicateurs incorporent des matériaux locaux dans la construction de bâtiments publics.

Jamaïque

Caraïbes

Le corail ancien, comprimé depuis longtemps dans du calcaire sous le poids de la boue, du sable et encore plus de corail, représente 65% de l'île jamaïcaine en poids et 85% de sa couverture superficielle.

Fidji

Pacifique

Sur les 68 sites d'extraction de minéraux actifs aux Fidji, 66 mines de minéraux de développement.

Pays Participants

Quarante (40) pays participent aux formations régionales et les échanges de connaissances. Découvrez-les

[Afrique] [Caraïbes] [Pacifique]


Pays Cibles

Six (6) pays entreprennent des renforcements des capacités et des ateliers nationaux approfondis.

  • Atelier régional de formation du Pacifique sur la Numérisation de Données Géologiques, Cartographie et Estimation de Réserves de Minéraux du Développement

    Lire la suite
  • Fidji Réorganise les Normes d’Exploitation de Carrières

    Lire la suite
  • Fidji : Quand le Sable Vaut de l'Or

    Lire la suite
  • Atelier Régional de Formation sur l'Environnement, la Communauté, la Santé et la Sécurité au Pacifique

    Lire la suite
Droit d’auteur © 2019 PNUD. Tous droits réservés. Conçu par miscelaneo.net